Jeudi soir, la nouvelle faisait la Une de tous les journaux en Suède : un mystérieux donateur a offert 1 million de couronnes suédoises au premier parti politique féministe du monde, deux jours avant les élections européennes. Jeudi 4 juin, Gudrun Schyman, principale candidate d'Initiative Féministe au Parlement Européen, annonce avoir reçu un coup de fil de quelqu'un qui l'a entendue parler des problèmes de démocratie dans ces élections.

Le système électoral suédois contraint les petits partis (ceux n'ayant pas obtenu 1% aux précédentes élections) à financer eux-mêmes les bulletins électoraux, mais surtout à organiser seuls leur distribution dans tous les bureaux de vote du pays. Pour Initiative Féministe, premier parti politique féministe du monde (créé en 2005, et qui était l'objet de mon mémoire de master), c'est un vrai casse-tête : il faut compter sur la bonne volonté et la motivation des militants qui sillonnent, dans leurs propres voitures, les routes de Suède pour déposer leurs bulletins dans les bureaux de vote.

Autre problème en arrivant sur place : certains bureaux refusent les bulletins (???), les jettent ou les dissimulent (là-bas, sur la petite table...), empêchant ainsi les électeurs de faire leur choix librement. Et en cas d'absence de bulletin du parti désiré, il faut écrire en toutes lettres le nom du parti sur un bulletin blanc. Pas d'abréviation, pas de nom de candidat. Malheureusement, il semble que les responsables des bureaux de vote ne sachent parfois pas communiquer ces informations aux électeurs.

SchymanGudrun Schyman, donc, qui fait campagne pour le parti Initiative Féministe, a souligné ces problèmes de démocratie, et s'était plainte depuis plusieurs semaines d'être exclue des débats électoraux, en tant que représentante d'un petit parti. Les grands médias suédois (télévision et presse) ont en effet peu consacré d'articles à la campagne des féministes, qui semble toujours déranger en Suède.

Jeudi soir, soudain, la tempête médiatique commence autour de Gudrun Schyman, après l'annonce de ce don d'un million de couronnes suédoises (environ 100.000 euros) pour permettre au parti Initiative Féministe de mener une grande campagne médiatique à deux jours du scrutin, et d'informer sur les difficultés dans les bureaux de vote.

Comme Gudrun s'est toujours battue contre le financement occulte des partis, elle convainc le mystérieux donateur de faire son coming-out pour plus de transparence. Le donateur accepte et ils conviennent ensemble que Gudrun annoncera son nom le lendemain soir, dans une émission de la télévision publique SVT.

Vendredi soir, à 21h dans "Aktuellt", Gudrun dévoile le nom de son bienfaiteur...
Il s'agit de Benny Andersson, du groupe de pop suédois ABBA.
benny

La nouvelle fait l'effet d'une bombe. Surprise, étonnement, déchaînement des journalistes, tout le monde est sous le choc. S'en suit un communiqué de presse dans lequel le compositeur et ancien chanteur d'ABBA explique son choix, louant la ténacité et la détermination de Gudrun Schyman qui selon lui, pourrait vraiment faire la différence au Parlement Européen. Cet argent a permis une grande campagne médiatique d'information sur les modalités de vote, et donne un coup de projecteur sur le parti Initiative Féministe, jusque là dans l'ombre.

Espérons que ce coup médiatique permettra au parti Initiative Féministe d'atteindre les 1%, pour obtenir le soutien financier de l'Etat, voire plus....... pour envoyer Gudrun Schyman à Bruxelles !


* Initiative Féministe ("Feministiskt Initiativ") est un mouvement politique créé en Suède en 2005, et qui a réussi le tour de force de rassembler tous les courants du féminisme (queer, radical, libéral, socialiste, anarchiste...)
Le mouvement repose sur trois pieds : éducation populaire, militantisme, et parlementarisme. L'essentiel des activités des militant-e-s d'Initiative Féministe est la diffusion du féminisme et des analyses de genre dans la société suédoise, et parfois, la préparation d'une élection. Ce fût le cas en septembre 2006 (législatives en Suède), puis en juin 2009 (européennes), où Initiative Féministe a présenté des listes, reposant sur un programme entièrement pensé à travers la perspective féministe.

Vous pouvez trouver ce programme politique féministe en français (traduction maison ^_^) en version courte, ou en version longue.

Pour les élections européennes, Initiative Féministe a présenté un programme ambitieux (lisible ici en français et en version courte), avec notamment les points suivants :
- Faire de l’avortement libre un droit fondamental humain.
- Une action vigoureuse pour l’égalité des hommes et des femmes.
- Développer le système de protection et d’éducation des enfants dans toute l’Europe.
- Arrêter l’esclavage sexuel.
- La parité H-F dans toutes les organes de l’UE.
- Faire de la questions des violences des hommes envers les femmes une question centrale.
- Respecter le droit d’asile.
- Une Europe laïque où l’église est séparée de l’État.
- Combattre la militarisation de l’UE.
- Une politique climatique avec une perspective de genre consciente.


[Edit]
8 juin 2009
Et voilà, c'est officiel, Initiative Féministe ("Feministiskt Initiativ" ou "F!") fait partie des partis établis en Suède. Avec 2,22% des suffrages exprimés aux Européennes, le parti peut compter sur le soutien financier de l'État pour les prochaines élections (impression et distribution des bulletins électoraux).
70.434 personnes ont osé voter féministe dimanche dernier en Suède, une progression importante depuis les élections législatives de 2006 (où Initiative Féministe, au terme de sa première campagne électorale, avait recueilli 40.000 voix).

Initiative Féministe n'a pas obtenu cette fois de députée européenne, mais il faudra désormais compter sur elle dans le paysage politique suédois. Avec les soutiens exprimés de personalités populaires comme Jane Fonda (actrice étasunienne) ou Benny Andersson (ex membre du groupe pop ABBA), emmenée par la débattrice brillante et excellente rhétoricienne Gudrun Schyman, et défendue par des militant-e-s efficaces et déterminé-e-s, l'Initiative Féministe suédoise amène un changement profond dans la conception de la politique, et promet des débats passionnés dans les années qui viennent, en Suède et au delà des frontières suédoises. (Une branche espagnole d'Initiative Féministe a été lancée au printemps 2009 !)

ALLEZ  F!